Benoit Hamon veut aller plus loin que le « revenu universel d’existence» et propose la « richesse universelle décente »

« Il faut repenser la place qu’on accorde à la richesse dans l’épanouissement des individus. » C’est ainsi que Benoit Hamon a résumé (paroles super véridiques, lé vré vréman) ses ambitions pour repenser la société et l’économie de la France. Lesquelles vont selon lui bien au-delà du « revenu universel d’existence » figurant dans son programme. En effet, ce dernier vient de l’annoncer, il souhaite, ni plus ni moins, la « richesse universelle décente », autrement dit, attention oté, la richesse pou noute toute !

Pour Lo Canard, rien à dire, Benoit Hamon n’en finit plus de surprendre l’électorat français avec des propositions chocs. Selon lui, la France est un grand pays et un grand pays se doit d’avoir des citoyens riches. Cette mesure devrait ainsi permettre de lutter contre la précarité et la pauvreté et la misère…et…la peur…et…la faim…et la mendicité…et les trafics en tout genre…et les Pokémons….(nou arète la, car la liste lé tro longue).

benoit-hamon

Concrètement, s’il devient président de la France, tout français pourra toucher un revenu de richesse décente, autrement dit 20 000€ par mois pour tous. « lé pa normal aujourd’hui un moune y travaille pour la peau graton…20000 euros y semble être un revenu décent et suffisant pou survivre dan le monde koméla, la richesse? toute demoune y doi avoir droit! », nous a dit un de ses portes paroles, ici à La Réunion.

Grâce à cette mesure, le candidat de la Primaire du PS, espère booster la consommation des ménages et, relancer pour de bon, la croissance et l’économie entière. Concernant son financement, estimé à 8000 milliards d’euros (estimation basse des experts), le candidat se veut rassurant et sérieux, « nous trouverons le financement, croyez moi, ce n’est qu’un détail tout ça, inutile de s’y attarder davantage. c’est le projet qui compte avant tout. », nous a-t-il dit. Des paroles rassurantes et apaisantes, après de telles explications, on y croit dur comme fer.

Bein pou un détail, cé un sacré gros détail kan même…alor nou lavé « le changement c’est maintenant » avec Hollande, astère cé « la richesse c’est maintenant » avec Hamon ! Néna vréman ke la gauche y gagne mète demoune en lère komsa!


Ceci est une fiction humoristique et parodique. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur ou utilisés de façon fictive