Assemblée Nationale: Pour lutter contre la transpiration, le Député Thierry Robert réclame un déodorant pour tous les Réunionnais et la neige pour décembre

Et oui, Lo Canard vient de l’apprendre, notre cher député Thierry Robert, vient de l’annoncer, à l’instant même, à la sortie de l’Assemblée Nationale à Paris, « pour le bien être de tous les Réunionnais. Dans ces fortes chaleurs, je demande au gouvernement un plan d’urgence, pour mettre au plus vite à disposition de la population, des déodorants. La transpiration, c’est pas bon et les odeurs sous les aisselles est un fléau! » a-t-il dit au micro d’une de nos collègues de la Presse.

une_2015-03-04_164845
Thierry Robert à l’Assemblée Nationale pour une question super-méga importante

Il faut dire que, l’homme sort à l’instant de hémicycle, avec une certaine fierté sur le visage, la moustache vaillante et le sourire aux lèvres. Il a dit des choses et semble avoir été entendu dans sa requête (entouka cé sak li croi!)

Voila ci-dessous, l’intégralité de son intervention lors de la séance de questions posées au Gouvernement.


Madame La Ministre,

Vous le savez, le département de La Réunion souffre d’une forte chaleur depuis plusieurs mois. Le thermomètre ne cesse de battre des records chaque jour. Vous rendez-vous compte, mes chers collègues, qu’à La Réunion, hier encore, il faisait 35° Celsius. Autrement dit un four ambiant, un calvaire inhumain. Moi-même «JPP»! Autrement dit, « j’en peux plus », comme disent les jeunes d’aujourd’hui.

Aussi, cette forte chaleur génère de la transpiration, souvent excessive et donc des odeurs nauséabondes et nauséeuses sous les aisselles. Des odeurs, madame La Ministre, insupportables pour les narines et intenables en réunion de travail!

Les conditions de travail ne sont plus acceptables. Alors la colère gronde au pays, oui, et le grognement est fort. Des manifestations de « lutte anti-transpiration » commencent à naître, ici et là, dans les communes de l’île. L’embrasement n’est pas loin et je dois vous l’avouer, je pense que  le pire est à venir.

Madame La Ministre, l’hypothèse d’une climatisation portative sous les bras ne peut pas, à ce titre, constituer une solution réelle contre la transpiration. Aujourd’hui, la situation est grave, préoccupante, catastrophique. Les Réunionnais souffrent, et leurs narines encore plus. En métropole, vous avez de la neige, le froid, alors pourquoi pas nous? Pourquoi cette discrimination? Pourquoi faire une telle différence? cela ne créé que des tensions et conflits sociaux totalement inutiles et inappropriés dans la situation actuelle de la transpiration à La Réunion.

La dignité des Réunionnais exige de repenser totalement la lutte contre ce fléau, et donc du système des déodorants anti-transpirants sur l’île. Tout le monde ne peut pas se payer une climatisation portative et encore moins, une à chaque bras! Il faut voir et accepter la réalité, nous voulons purement et simplement du déodorant pour tous et gratuit!

D’où ma quadruple question, Madame La Ministre : la lutte contre la transpiration fait-elle réellement partie des objectifs du Gouvernement? le déodorant est-il une hypothèse envisagée par les pouvoirs publics? Que prévoyez-vous pour lutter contre les odeurs sous les aisselles? et enfin, à quand la neige à La Réunion pour limiter la transpiration?

Oté bein là, nou di, chapo Thierry, cé du lourd le zafère. La neige pou le 20 décemb, anou nou di : pourquoi pas ! alèze Thierry, tyen bo largue pa…nou veu déodorant pou noute toute ! nou lé pa plus, nou lé pa moin!

Article écrit par Fab974
– Internaute anonyme –
(modifications réalisées par LCLN)


Si vous aussi, vous souhaitez écrire un article humoristique : cliquez ici


Source de l’image :  outre-mer1ere


Ceci est une fiction humoristique et parodique. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur ou utilisés de façon fictive