À 50 ans, Jean-Hugues Ratenon arrête sa carrière de Député pour devenir « Emploi vert » à la mairie de Saint-Benoit

Oui Lo Canard vient de l’apprendre, selon des sources archi-fiables, véridiques et sans erreurs, le député Réunionnais ultra-connu Jean-Hugues Ratenon aurait annoncé la fin de sa carrière politique et son départ imminent de l’Assemblée Nationale. Jean-Hugues qui fêtera ses 51 ans au mois juin 2018, aurait fait comprendre à ses proches amis, à sa famille, à son parti, avoir été déçu de la politique et surtout de certains politiciens qui parlent de misère et crient au scandale à tout va… mais qui se déplacent à La Réunion en première classe

ratenon-une1
Ratenon ne veut plus être député mais « emploi vert »

L’homme est dégouté, écœuré, anéanti par le cynisme et certains comportements paradoxaux de ses collègues députés. Ainsi, il aurait décidé, tout simplement, d’abandonner son mandat de député et de devenir un « emploi vert » à la mairie de Saint-Benoit.

« Mi largue toute! akoi bon? demoune y koze, y di d’zafère su la pauvreté…mé aprè y voyage en première classe! y boi champagne pendant ke néna y batte béton, y coupe zerbe, y mange touzour patate ek la peau…mi arrête toute ce tas komédy là! mi artourne koupe zerbe, rale pioche. Emploi vert la toujour été mon rêve…fé tourne débroussailleuse, manié mon serpète, cé pa un travail, cé un conviction…mi koupe, mi koupe, mi ramasse! cé sa la vré vie! astère mi préfère ramasse zerbe ke ramasse menteur », aurait-il confié à un ami, qui souhaite conserver l’anonymat. Des mots qui montrent l’extrême motivation du politicien et sa volonté claire d’arrêter d’être un politicien.

Dans l’attente d’une confirmation officielle du futur ex-député, la rumeur traumatise les autres députés…On raconte, ici et là, que Mélenchon lui aurait dit et supplié à genoux, de ne pas quitter son poste de député, …en promettant, en larmes, de ne plus jamais prendre de billet en « première classe » dans l’avion.

Mais rien à faire… pour Jean-Hugues c’est trop tard. Le mal est fait et rien, mais rien…ne pourra changer sa décision! « Ils m’ont perdu pour toujours et à jamais » aurait-il dit ce matin au téléphone à nos collègues de la Presse locale.

 Oté, y arrête sérieusement? ou toutesa, cé un fo l’annonce pou koze enkor de li?


Si vous aussi, vous souhaitez écrire un article satirique : cliquez ici


Source de l’image : FreeDom


Ceci est une fiction humoristique et parodique. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur ou utilisés de façon fictive