ARTICLES

A partir du 5 mars 2018, il sera interdit de péter dans les lieux publics en France

Oui Lo Canard vient de l’apprendre, le porte-parole du gouvernement Émile Lapétet, a annoncé ce jeudi 1e mars, que le Premier ministre a oeuvré pour que « l’interdiction de péter » soit appliqué dès le 5 mars 2018 sur l’ensemble du territoire français et donc, à La Réunion. Aussi, à partir de lundi, il sera interdit de péter dans tous les lieux fermés et couverts de l’île accueillant du public ou qui constituent des lieux de travail, dans les établissements de santé, dans l’ensemble des transports en commun, et dans toute l’enceinte (y compris les endroits ouverts telles les cours d’écoles) des écoles, collèges et lycées publics et privés, ainsi que des établissements destinés à l’accueil, à la formation ou à l’hébergement des mineurs. Cette interdiction sera rappelée par une signalisation apparente et aisément repérable par tout un chacun (en effet, ou peu pa rate ali!).

B9714826167Z.1_20180221083717_000+G1PAOF24N.1-0

L’interdiction de péter dans les lieux publics prend « effet » en mars 2018

D’après les membres du gouvernement, la création des emplacements réservés aux péteurs seront aménagés ici et là dans toute la France et dans les DOM. Le fait de péter hors des emplacements réservés et hors de votre domicile personnel, à cet effet sera sanctionné par une contravention de 25e classe forfaitisée de 1256,49 euros.

Par ailleurs, le fait d’avoir sciemment favorisé la violation de l’interdiction de péter, ou de n’avoir pas mis en place les normes applicables aux emplacements réservés aux fumeurs ou la signalétique y afférente, sera sanctionné par une condamnation pénale, pouvant aller jusqu’à 1 mois de prison ferme, couplé d’un suivi psychiatrique pour « pétage pathologique ».

Cette nouvelle mesure vient compléter l’interdiction de fumer dans les lieux public. « L’air doit devenir respirable en France, et l’interdiction de péter est nécessaire et importante…pour notre bien être! C’est une mesure écologique forte! » aurait répété à plusieurs reprises le porte-parole du gouvernement, devant une assemblée de journalistes et plusieurs associations écologiques.


Si vous aussi, vous souhaitez écrire un article satirique : cliquez ici


Source des images: internet


Ceci est une fiction humoristique et parodique. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur ou utilisés de façon fictive. Tous les articles de ce site sont faux.

 

Catégories :ARTICLES