Il brûle un caddie de supermarché dans la rue, et se déclare « Kaniar accompli »

Oui Lo Canard vient de l’apprendre, ce matin, un jeune d’un quartier d’une commune du nord, Tony Mantana, aurait admis avoir réussi ses premières armes de « délinquant urbain » durant le week-end. En effet, selon ses dires, il aurait mis le feu à un caddie dérobé à un supermarché. L’homme, tout fier de lui, ne cache pas son exploit devant les journalistes venus l’interviewer.

https-pixabay-1255709_960_720
Brûler un caddie….pour la gloire?

« Oui voi, pou saute un nivo, y fo soit ou brule un caddie, soit ou vole un loto, soit….ou roule a fond su la route. La ma la gagne mon entrée dan la cour des grands, kom y di, ma la brule un caddie Jumbo ou voi….cé le top du top. La ma monte un l’étage en ascenseur ou voi! lé komsi ma gagne mon bac Kaniar », nous a-t-il dit ce matin, les yeux remplis de fierté et de joie.

Le caddie a été brulé jusqu’à la moelle. Un caddie de perdu pour un supermarché, un délinquant de gagné pour la société, diront les plus pessimistes.

Selon le chef de la Gendarmerie, « avec de tels agissements, on ne sait plus où va la société, de nos jours. Nos jeunes sont tellement perdus qu’ils détruisent leur propre quartier et brûlent des caddies…demain qui sait? Ce jeune prendra en otage votre martin dans sa cage et vous demandera une rançon? ou torturera votre hamster pour obtenir votre code bancaire….une jeunesse de fou, je vous dis, de fou… »

Oté, bein la sérieu….ou brule un caddie et ou lé un cok la cour? néna y croi azote dann film cinéma vréman a tèrla…


Si vous aussi, vous souhaitez écrire un article satirique : cliquez ici


Source de l’image : pixabay


Ceci est une fiction humoristique et parodique. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur ou utilisés de façon fictive