Vigilance forte houle : un surfer décide d’aller surfer malgré l’interdiction, mais sa planche de surf refuse d’aller dans l’eau

Oui Lo Canard vient de l’apprendre, ce matin, alors que la houle est toujours forte (et l’interdiction de se baigner toujours de rigueur),  y donne paké kom y dit, Marcus Graudoit, un surfer, super passionné de glisse, voulait quand même braver l’interdit préfectoral et aller surfer…malgré la forte houle, les requins, les policiers, les amendes, le danger…bref, il souhaitait faire comme les autres « surfers têtes brûlées », assouvir sa passion coûte que coûte, sans se soucier des conséquences…

Notre ami décide donc, à 8h, de prendre sa voiture et de foncer vers une plage de l’ouest. Arrivé à Boucan Canot, il s’empresse de mettre sa tenue, de balancer sa planche dans le sable, mettre sa crème solaire…mais voila, qu’en voulant prendre sa planche de surf et courir vers l’océan, une chose incroyable, sensationnelle se produit!

En effet, sa planche de surf lui dit « NON » et pire encore, elle aurait tout simplement décidé de rester sur la plage et de faire grève! Selon les rumeurs, la planche aurait affirmé ne plus vouloir être hors-la-loi et vouloir vivre longtemps sans se faire croquer par un requin bouledogue! et nou peu comprende ali…si oute corps y grate, ensorte aou tou seul, kom y dit kréol!

surfboard-690904_960_720
Une planche de surf qui refuse d’aller dans l’eau

Abasourdi par ce refus, Marcus après avoir supplié de longues minutes sa planche et tenter de la corrompre avec de l’argent et des caresses, a dû accepter la décision de cette dernière.

Des témoins racontent qu’il serait, à l’heure actuelle, sur la plage, marchant comme une âme perdue dans le sable, le regard perdu vers le large et scrutant les énormes vagues venant s’affaler sur le bord…et ses amis « surfers têtes brûlées » au loin. Une tristesse sans nom (snif!) diront les romantiques…surtout qu’il va malheureusement devoir attendre 16h pour pouvoir espérer surfer à nouveau…la vigilance forte houle sera levée à ce moment-là! De longues heures d’attentes pour notre ami surfer…de très très longues minutes même!

surfer-2168604_960_720
Marcus Graudoit boudant de ne pas pouvoir aller surfer dans la forte houle à cause de sa planche de surf

Oté bein ala un planche surf té y gagne pu supporté…a un moment donné, soit ou respecte la loi, soit ou fé n’importe koué! bravo à la planche, y fodré plus de planche komsa, et nora moin de drame La Réunion…avec bande surfer tête-fré, y fo bande planche tête dure!


Si vous aussi, vous souhaitez écrire un article satirique : cliquez ici


Source de l’image : Pixabay


Ceci est une fiction humoristique et parodique. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur ou utilisés de façon fictive