PLAGIAT : Après des années de procédure, le LETCHI gagne enfin son procès contre le LONGANI

Loading Likes...

Oui Lo Canard vient de l’apprendre, après plus d’un demi siècle de procédure juridique, le célèbre fruit réunionnais, dénommé Longani, vient d’être condamné définitivement pour plagiat.

longan1-620x420
Le Letchi gagne enfin son procès contre le Longani

il y a dix ans, Longani avait été condamné en appel pour la même affaire de plagiat du LETCHI. À l’époque, le fruit réunionnais avait alors décidé de porter l’affaire devant la Cour de cassation qui a, malheureusement, confirmé la décision de la Cour d’Appel.

Des similitudes accablantes

Le tribunal du Fruitpéi, avait alors retenu la trop forte ressemblance du letchi par rapport à celle du longani, considérant que «la forme lé a peu-pré pareil…tro pareil même! le gout y change, mé le piédeboi lé quasiment le même zafère!».

De son côté, l’avocat du Longani, Maitre Marc Ycoupa, crie à l’injustice, et parle de “manipulation juridique obscène et mafieuse”. D’après l’avocat, son client Longani aurait été menacé de mort depuis des années, par d’infâmes nervis du Letchi.

La cour d’appel a donc confirmé le premier jugement, estimant que le longani présente de trop fortes similitudes avec le letchi, pour que ce ne soit pas du plagiat. Néanmoins, le longani restera vendu sur les étales des marchés forains, mais devra bien signaler sa condamnation pour plagiat aux clients.


Si vous aussi, vous souhaitez écrire un article satirique : cliquez ici


Source des images: internet


Ceci est une fiction humoristique et parodique. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur ou utilisés de façon fictive. Tous les articles de ce site sont faux.

 

BIENVENUE

Nous espérons que vous passerez un agréable moment sur notre site

Nous vous invitons à nous suivre sur Facebook pour ne rien manquer de notre actualité!


BONNE LECTURE

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.