Un rougail guêpes tourne au drame: Les larves de guêpes en sachet étaient en fait des « vers blancs »

Oui Lo Canard vient de l’apprendre, un Réunionnais des hauts de Sainte-Marie, Milien Hymakro, il y a deux jours, à connu une dramatique expérience avec un sachet de « guêpes » congelées.

13866316-20080985
Un rougail guêpes y tourne a la catastrophe

Son histoire est tout bonnement incroyable, stupéfiante, voire horrible diront peut-être certains. En effet, mercredi midi, Milien voulant se faire plaisir aux papilles, est allé acheter un sachet de guêpes congelées. Il a envie de manger un bon rougail pou pouake sa bouche! déguster quelque chose de bon, pour changer de son quotidien alimentaire.

Fier de son achat, il rentre chez lui, heureux, et commence à concocter son « ti-rougail lo guêpes ». Mais voila, dès la première bouchée, Milien se rend compte d’un soucis, d’un problème, d’une folie…il se rend compte que ce ne sont pas des larves de guêpes : « lo goût lété différent, lo krazé dan la bouche lété pa lo même…bref lété pa possib ké lété de guêpes », dira-t-il aux enquêteurs dans sa chambre à l’Hôpital. Il semblerait donc que notre ami se soit fait intoxiqué….mais par quoi? si ce n’est pas des guêpes? qu’est-ce donc alors? Le zafère y devien mystérieu koi!

En fait, voici ce que l’on sait. Suite à sa première bouchée, Milien comprend le drame, et voyant qu’il frôle l’étouffement, il réussit à appeler de justesse les Urgences de Bellepierre. Selon son souvenir, le SAMU est arrivé rapidement pour le prendre en charge et assurer son transport vers l’Hôpital. Dans l’ambulance, Milien perd connaissance et sombre dans le coma… il y restera jusqu’à jeudi matin.

Jeudi matin, il finit par sortir de sa léthargie comateuse, et là, la nouvelle tombe comme un couperet : Les enquêteurs du Centre Anti-poison (CAP) de Saint-Denis ont analysé ledit sachet, et ils sont catégoriques, les larves ne sont pas des larves de guêpes, mais des « vers blancs ».
Milien en entendant ces mots, est à nouveau pris d’un malaise, d’un gros mal au ventre, de diarrhées spontanées, et finit par perdre littéralement connaissance dans son vomi. Il est, à l’heure actuelle, toujours en salle de réanimation à l’Hôpital. Ces jours ne sont pas en danger, mais les médecins craignent que le traumatisme soit durable et handicapant.

« Monsieur Hymakro, souffre depuis jeudi de paranoïa alimentaire. il refuse de s’alimenter et de manger. Son cas est assez préoccupant. Il fait des diarrhées imaginaires, il devra surement être suivi à vie par un spécialiste des traumatismes alimentaires », nous a dit, dépité, le médecin de garde des Urgences.

Et bein, ala kossa y arrive kan y sava acheté produit lé pa La Réunion…kan ou croi mange guêpes….ou mange vers blancs!


Si vous aussi, vous souhaitez écrire un article satirique : cliquez ici


Source de l’image : zinfos974


Ceci est une fiction humoristique et parodique. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur ou utilisés de façon fictive